2017 TAKALEFAIRE SAINT-DENIS

Situation: Ancienne piscine municipale de Saint-Denis (93)
Maîtrise d’ouvrage: Métropole du Grand Paris, Ville de Saint-Denis
Statut du projet: Consultation ‘Inventons la Métropole du Grand Paris’
Surface: 2 800 m² SDP
Coût: 6 800 000 € HT
Spécificité: Restructuration lourde
Équipe: NEXITY immobilier, SNERCT, entreprise générale,
CATHERINE TRICOT et OLIVIET SINET architectes,
MALTE MARTIN atelier graphique, FLORENCE MERCIER paysagiste,
UP’MANAGEMENT programmation, SCOPING et EO’C ingénierie


«Takalefaire» constituera un tiers-lieu innovant et emblématique dans lequel l’action collective générera une citoyenneté renouvelée. Intégré au centre-ville de Saint-Denis il permettra l’éclosion de nouvelles activités économiques et culturelles. La nef de l’ancienne piscine municipale conserve son caractère originel. Témoignage des premières structures en béton armé des années 30, elle constitue la singularité et l’intérêt du nouvel équipement. Cet immense espace modulable et sa grande hauteur sous voûte offrent des possibilités multiples en termes d’usage et de scénographie. La nef s’adapte aux différents rendez-vous: espace de travail, de montage, d’exposition, mais aussi de représentations artistiques et de concerts et permet d’accueillir 500 spectateurs.

Le projet de restructuration propose, en complément et contrepoint du bâtiment historique, une architecture dans laquelle la rythmique des structures en bois perpétuent la lisibilité et la clarté des modes constructifs. La simplicité des détails de mise en œuvre est mise au service des usages. La nef et le pavillon d’entrée historiques sont valorisés par une réhabilitation sobre, fine et respectueuse. La transformation est quand à elle définie par des interventions ponctuelles et réversibles. Celles-ci se distinguent clairement de la structure d’origine par une déclinaison des différentes utilisations du bois. Le pavillon d’entrée retrouve sa fonction d’accès principal. Il est conforté dans son dessin d’origine et surélevé d’un volume en bois formant signal. La façade sud principale, en retrait depuis le boulevard, est totalement réinventée. Dans le prolongement du pavillon d’entrée elle est constituée d’un soubassement maçonné rythmé par les grandes ouvertures du café/restaurant alors que les 3 plateaux supérieurs forment un filtre de bois, vitrine du nouvel équipement.